METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· CARNAL LUST (FR…
· FM (uk) - Steve…
· WHITHERING SURF…
· ARISE (se) - Da…
· ARCANIA (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· FURY FEST 2005 …
· IN FLAMES (se) …
· ARENA (uk) - La…
· WITHIN TEMPTATI…
· W.O.A WACKEN OP…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 20 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KROKUS (usa) - Hoodoo (2010)








Label : Sony Music / Columbia
Sortie du Scud : 1er mars 2010
Pays : Suisse
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 43 Mins





Petit rappel pour les plus jeunes d'entre nous, qu'est-ce que KROKUS ?
C'est avant tout un groupe Suisse qui a marqué son époque, les années 80, par un Hard Rock que l'on osait qualifier d'AC/DC européen. Ce titre n'était absolument pas usurpé et correspondait à une réalité salvatrice qui permettait au groupe de jouer dans les plus grandes réunions. Mais c'est également une palanquée d'album à qualité, disons variable pour être poli. C'est également l'auteur de quelques brulots intemporels qui continuent à faire remuer les arrières trains de certaines donzelles en mal de quinquagénaires. C'est également une saga digne des plus grandes séries de la télévision américano-française comme Dallas ou Dynastie. Ces dernières années c'est surtout un groupe en perte de vitesse relégué en seconde division avec des enregistrements par forcément très inspirés.
En 2008 déjà nos amis, à la lenteur légendaire, marquaient quelques esprits vils tel que le mien en annonçant le retour en son sein du monstre sacré que peut être Chris VON ROHR. Notre voisin quatre cordiste fut présent dans tous les grands moments du combo, et depuis son départ rien de très probant n'était venu marquer nos feuilles de choux.
Il faut tout de même que je t'explique qu'il ne s'agit pas là d'un simple bassiste, mais bel et bien d'un compositeur/producteur hors du commun.
Après ce résumé non exhaustif des choses il nous faut nous pencher sur le cas de ce Hoodoo plus qu'attendu par les aficionados du style. La production, comme attendue, est bien signée par le Sieur Chris et déjà on retire notre couvre chef devant l'insufflation juvénile du trop jeune grand père. Le son est magnifique, dans un premier temps par le respect de l'originel mais aussi par cette capacité à sonner d'actualité. Puis viennent les unes derrières les autres les compositions dont chacune présente un caractère propre se complétant à merveille. Lors des différentes interviews réalisées par les musiciens j'ai pu lire que leur plus grand désir était de secouer le Black Ice de qui vous savez. Mais ils n'ont pas ébranlé ce dernier, ils l'ont simplement crucifié. Nos amis australiens ont désormais un élément de comparaison qui n'est plus en leur faveur, car sur tous les points Hoodoo les surpasse.
Oui le son d'AC/DC est toujours la référence principale, mais elle est accompagnée par des réminiscences ZEPPELINiennes, du boogie que n'aurait pas renié un ZZ TOP, des sonorités tout droit sorties de DEEP PURPLE période The House Of Blue Light, sans oublier la reprise de STEPPENWOLF qui devrait redevenir l'hymne de tous les Bikers !
Puis il reste cette voix si proche du regretté BON SCOTT qui transperce le spectre des émotions sans laisser de chance à l'auditeur. Jetez donc une oreille sur « Dirty Streets » et dites moi franchement si ce voyage n'est pas perturbant.
Cet album mérite alors toute votre attention afin qu'il puisse rentrer au Panthéon du Hard Rock Suisse, que dis-je Européen et n'ayons pas peur des mots, Mondial !
You Keep Me Rolling, That's All Right !



Ajouté :  Mardi 25 Mai 2010
Chroniqueur :  Oncle Machin
Score :
Lien en relation:  Krokus Website
Hits: 6536
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/1/2019 à 21:21:34 en : 0,1426 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar