METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ORDEN OGAN (de)…
· UFO (uk) - Paul…
· KORUM (FRA) - T…
· BLOOD DUSTER (a…
· SHINING (se) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HELL ON EARTH -…
· ALCEST (FRA) - …
· THE FECULENT'S …
· KATAKLYSM (ca) …
· W.O.A WACKEN OP…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 21 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NAPALM DEATH (uk) - Time Waits For No Slave (2009)








Label : Century Media Records
Sortie du Scud : 26 janvier 2009
Pays : Angleterre
Genre : Y'a du Rab de haine?
Type : Album
Playtime : 14 Titres - 50 Mins





Il est toujours difficile lorsqu’on est arrivé en haut de la montagne de monter encore plus haut. A moins de sauter, ou de s’envoler avec un aigle pour atteindre les nuages. Toujours risqué, d’autant plus que les aigles ne sont pas forcément très solides et menacent de s’écraser à chaque instant.
Avec Smear Campaign, tout comme Long Live The Code, NAPALM DEATH avait trouvé une recette parfaite qu’ils avaient transformée en marque déposée, alors que pourtant personne ne semblait pouvoir rivaliser avec eux. De la haine, beaucoup de colère, d’animosité, le tout retranscrit en une musique si compacte et brutale qu’il paraissait surnaturel de pouvoir faire mieux.
Alors l’adage un pas en arrière pour deux pas en avant s’illustre parfaitement avec Time Waits For No Slave. On ne renie rien, on garde les bases, mais on distille un tant soit peu pour ne pas donner l’impression de stagnation.
Tout comme SLAYER avait réagi de la même façon avec South Of Heaven, juste après avoir sorti le manifeste de Thrash intégral Reign In Blood, NAPALM marque un temps d’arrêt, qui n’a rien pour autant d’un désaveu, ou d’une pause pour manque d’inspiration.
On peut même dire que ça commence plutôt sévère avec « Strong Arm » et « Diktat », qu’on croirait échappés d’un des deux albums précédents. Et les dissonances de « Work To Rule » peinent à masquer toute la rage de couplets qui figurent certainement parmi les plus méchants du groupe. Il faut attendre « On The Brinks Of Extinction » pour voir les choses se calmer un tantinet, avec un pamphlet Heavy bien lourd, durant lequel Barney utilise ses cordes vocales comme outil de propagande avec une conviction qui force l’admiration. « Time Waits For No Slave » renoue avec le meilleur des orientations de ND, avec son mélange de Death Indus et de Crust qui décidemment font bon ménage. C’est d’ailleurs sans doute le titre qui représente le mieux le ND de l’an 2000, avec ses riffs en cascade, ses passages entièrement dévoués à la vélocité nuancés par des ambiances Heavy décalées.
« Life And Limb » pourrait aussi illustrer ce propos à merveille, tout comme « Downbeat Clique ». Ces trois morceaux prouvent à merveille que ND n’est pas seulement une machine à tuer, mais aussi une impeccable franchise de l’efficacité musicale, apte à adopter toutes les attitudes inhérentes à une séduction par l’annihilation, quelle qu’elle soit. Supersonique oui, mais pas n’importe comme, et pas n’importe quand. Cette série continue d’ailleurs avec « Fallacy Dominion », qui s’ajoute au dossier à charge, et intronise Mitch comme roi du riff kaléidoscopique. « Passive Tense » rompt quelque peu avec cette tendance, et assure la partie inédite de l’album, en renouant avec des tentatives passées d’innovation oppressante. Et c’est réussi. On enfonce un peu plus le clou à l’occasion de « Larceny Of The Heart » et sa construction en deux parties bien distinctes, pour finalement tout exploser sur le monstrueux « Procrastination On The Empty Vessel ». Des arrangements tellement denses qu’ils en deviennent effrayants, surtout en parallèle d’une ligne de guitare en demie teinte et d’une rythmique si épaisse qu’une amibe ne pourrait s’y introduire. Assurément, le temps le plus fort de cet album, qui trouvera sa place dans les années à venir aux côtés de bombes à déflagration telles que « Birth In Regress » ou « I Abstain ».
Et c’est sans doute pour faire retomber la pression que « Feeling Redundant » déroule à vitesse grand V. Mais son break central ne laisse aucun doute quand à la volonté de ND d’hypnotiser pour mieux achever par la suite. Les deux derniers morceaux, « A No-sided Argument » et « De-evolution Ad Nauseum » ne laissent plus aucune place à l’hésitation, et achèvent de consacrer le roi ND devant une plèbe qui n’a pas assez de mains pour applaudir.
Et si le titre « De-evolution Ad Nauseum » n’était rien d’autre qu’une confession à mots à peine couverts ? Et si NAPALM DEATH n’avait d’autre choix de que dé-évoluer jusqu’à la nausée ?
Après 25 ans de carrière (et si l’on prend comme point de départ la démo Hatred Surge, avec le line up original de Scum), il est impensable de pouvoir prétendre à une innovation permanente. Surtout avec une cadence de sorties aussi élevée. Alors il convient d’admettre qu’avec toutes les routes qu’a empruntées le groupe depuis ses débuts, il est normal de faire machine arrière de temps en temps et de fouiller dans son passé pour mieux dessiner son avenir.
ND à un style propre. Qui n’est ni Grind, ni Hardcore, Ni Heavy, ni Crust. NAPAM DEATH fait juste du NAPALM DEATH. Et personne ne peut prétendre leur arriver à la cheville. C’est la marque des plus grands, quel que soit le style musical.
On se moque de savoir si Scum ou The Code Is Red est le meilleur album du gang. Parce que tous leurs albums, aussi bons ou approximatifs soient ils, sont indispensables.
On ne peut comprendre une histoire que lorsqu’elle est achevée.
Et celle de NAPALM est, je l’espère, loin de l’être.

Discographie Complète de NAPALM DEATH : Hatred Surge (Album - 1985), Scum (Album - 1987), From Enslavement To Obliteration (Album - 1988), The Peel Sessions (Album - 1989), Harmony Corruption (Album - 1990), Death By Manipulation (Album - 1992), Utopia Banished (Album - 1992), Live Corruption (Live At Salisbury Arts Centre, 1990) (Album - 1993), Fear, Emptiness, Despair (Album - 1994), Diatribes (Album - 1996), Inside The Torn Apart (Album - 1997), Bootlegged In Japan (Album - 1998), Words From The Exit Wound (Album - 1998), Leaders Not Followers (Album - 1999), Enemy Of The Music Business (Album - 2000), The DVD (DVD - 2001), Order Of The Leech (Album - 2002), Punishment In Capitals (Album - 2002), Punishment In Capitals (DVD - 2002), Noise For Music's Sake (Album - 2003), Leaders Not Followers 2 (Album - 2004), The Code is Red… Long Live the Code (Album - 2005), Smear Campaign (Album - 2006), Time Waits For No Slave (Album - 2009), Utilitarian (Album - 2012)

Metal Impact Bonus :
NAPALM DEATH (uk) - Mark "Barney" Greenway (ITW/Août-2004)
NAPALM DEATH (uk) - Mark "Barney" Greenway (ITW/Avril-2005)
NAPALM DEATH (uk) - Mark "Barney" Greenway (ITW/Jan-2010/VF-EV)
NAPALM DEATH (uk) - Le Glaz art à Paris (28/01/10)
NAPALM DEATH (uk) - La Maroquinerie à Paris (04/03/12)



Ajouté :  Jeudi 08 Janvier 2009
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Napalm Death Website
Hits: 21991
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/1/2019 à 21:31:21 en : 0,1451 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar